Notre artiste du week-end : Max Ayeza. Nouvelle musique et interview !

En ce samedi ensoleillé, nous avons décidé de nous laisser rêver, chiller et apprécier quelques minutes de musique authentique et douce. Max Ayeza propose cela grâce à « Get Over », une chanson qui séduira vos oreilles.

Le titre est une ballade pop addictive produite par son mari Aaron (et ancien membre du groupe, lorsqu’ils étaient membres de Childstar) bénie par une performance vocale émotionnelle. Du piano délicieux, aux cordes épiques, en passant par une réalisation sans faille, « Get Over » donne de l’espoir, de la joie et aussi des sentiments mélancoliques.

Avec sa voix attrayante, Max Ayeza met en valeur son talent pur pour le chant et l’écriture de chansons avec une simplicité et une sincérité communicatives. Écoutez-le maintenant et lisez notre conversation avec elle ci-dessous :

Bienvenu! Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je suis Max Ayeza, auteur-compositeur-interprète de Manille.

J’aime et j’apprécie différentes musiques et je pense que c’est l’une des meilleures choses de cette vie. Et pour moi, je pense que c’est plus complexe que la langue parce que vous n’avez pas vraiment besoin d’utiliser des mots pour l’apprécier. Il suffit d’écouter, et le reste suit. L’émotion, les mouvements/grooves, le monde imaginaire, les questions et si, la satisfaction et autrement… tout est permis. C’est tellement complexe et j’adore ça.

Comment avez-vous commencé à faire de la musique et comment décririez-vous votre son ?

Ce n’est vraiment rien de professionnel.
Quand j’étais plus jeune, j’ai été exposé à la chorale alors que j’étais encore active dans le service religieux, puis j’ai rejoint un groupe de musique où un bon ami à moi, décédé, m’a présenté à mon producteur, Aaron. Puis Aaron et moi avons formé un groupe qui a ensuite été dissous. Nous avons continué notre vie, et la longue pause m’a vraiment fait manquer d’écrire et de faire des activités liées à la musique, et c’est pourquoi je suis ici.

Maintenant, étant donné la configuration actuelle, un concert « solo » est assez libérateur car vous avez la liberté de création et vous pouvez prendre des décisions tout de suite.

Cependant, je dirais qu’il est assez difficile de décrire ma musique en ce moment parce que cela fait une éternité et que je termine et revisite d’anciens écrits qui, je pense, exprimeraient vraiment qui je suis en tant qu’auteur-compositeur.

Au fil des ans, mes influences sont Madonna, Cindy Lauper… beaucoup de groupes alternatifs des années 90 à la pop moderne comme écouter des gens comme Olivia Rodrigo. Je l’aime bien elle et ses chansons. En tant qu’auteur-compositeur, je dirais que je suis vraiment impressionné par les œuvres de,
a) Rachel Yamagata
b) Regina Spektor
c)Taylor Swift

Quel est votre processus créatif ?

Comme tous les autres auteurs-compositeurs, la plupart du temps, cela a à voir avec ma propre expérience, des expériences passées et des émotions, bien sûr. C’est comme ma façon de traiter les choses. Mais il y a des projets où mon producteur me donnait des motifs d’accords ou des rythmes, et ça tourne autour de ça. Il n’y a pas vraiment de processus cohérent car il y a des jours où vous êtes dans la zone et il y a aussi des moments où vous ne l’êtes pas.

Mais finalement, tout coule facilement une fois que j’ai compris l’émotion ou le thème de la chanson sur laquelle j’écris.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre dernière sortie « Get over » ?

La chanson parle de mettre fin à une relation toxique. Je ne dis pas que j’étais amoureux d’un..haha mais disons simplement que les relations ne sont pas parfaites, il y a des épisodes où nos émotions tirent le meilleur parti de nous et nous ne voulons pas vraiment que nos partenaires souffrent mais cela arrive. Je suppose que cela fait simplement partie du processus d’apprentissage, pour nous de grandir et d’être matures dans la prochaine relation.

Que pouvons-nous attendre de vous à l’avenir?

Cette chanson est mon deuxième single. Je ne sais vraiment pas si les gens aimeraient ça, mais ce serait génial si beaucoup de gens l’entendaient. Si tout se passe bien, alors peut-être que je serai plus prolifique. Sinon, la vie continue. Je continuerai probablement encore à écrire et à traverser les incertitudes de la vie. Haha..je ne sais pas vraiment. Je profite juste de ce que j’ai maintenant.

Suivez-la sur les réseaux :

https://www.facebook.com/max.ayeza

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.