‘NEVER LEAVE THE BASEMENT’ DE NADIA VAEH REMPORTE LA MEILLEURE VIDEO MUSICALE AU FESTIVAL INTERNATIONAL DU COURT FILMS DE PARIS 2021

Un clip inspiré par la pandémie et la quarantaine remporte de nombreux honneurs dans les festivals de films internationaux.

Los Angeles, CA – L’artiste pop Nadia Vaeh dénonce les différents systèmes sociétaux perpétuant l’anxiété sociale avec son clip vidéo primé et stimulant, « Never Leave the Basement », le récent lauréat du « Meilleur clip musical » au Festival du court métrage International de Paris 2021.

‘Ce montage musical inspiré de Wanda-Vision dépeint l’anxiété sociale ressentie par de nombreuses personnes perpétuée par les médias sociaux, y compris moi-même, affichée à travers des décennies d’images et d’émotions. Je serais très intéressé d’organiser une interview avec vous pour discuter de la vidéo et de la musique qui la sous-tend ou si vous pourriez être intéressé à couvrir la pièce pour une critique.

Le clip a également remporté d’autres honneurs, notamment celui de « sélection officielle » au Festival international du court-métrage de Cannes 2021 et de « nominé » au Festival du court-métrage indépendant de San Francisco 2021.

Réalisé et monté par le multi-talentueux Evan Blum, la vidéo met en lumière le côté le plus sombre des industries du divertissement et des médias sociaux. Avec des looks de mode et des décors organisés par la brillante Lani Rose, ma vision de la chanson a pris vie d’une telle manière que je pensais qu’elle ne pouvait exister que dans mes rêves.

«Nous avons littéralement déménagé deux appartements complets de meubles, d’ameublement et de décoration dans une maison abandonnée de Beverly Hills au cours d’une journée de 21 heures pleine d’amusement et de créativité, le tout par une journée inhabituellement froide pour SoCal. Il est descendu jusqu’à 34 degrés et il pleuvait presque toute la journée. La maison n’avait pas de plomberie fonctionnelle, alors nous nous sommes traînés dehors jusqu’à un porta-pot chic à l’avant de la maison. Un travail acharné combiné à une brillante équipe de créatifs pour une si belle vidéo et une journée de création mémorable. » déclare Nadia Vaeh.

Le morceau optimiste parle de la façon dont chaque jour donne l’impression d’être coincé dans un sous-sol avec la vie en boucle. Inspirée par la pandémie et la quarantaine, la chanson révèle combien d’individus ne peuvent pas faire face à la société lorsqu’ils souffrent d’anxiété sociale. Avec ce message, Vaeh fait don des bénéfices de la chanson à AKFSA – Andrew Kukes Foundation for Social Anxiety, une organisation dédiée à l’éducation des personnes souffrant d’anxiété sociale, des professionnels de la santé mentale, de la famille et du grand public sur le diagnostic et le traitement de l’anxiété sociale. « Never Leave the Basement » est désormais disponible en streaming et en téléchargement sur les plateformes de musique numérique du monde entier.

Le single du clip a été écrit par Nadia Vaeh et Dion Shaw, et traite des pressions que la société exerce sur les gens et de l’anxiété sociale que cela peut provoquer. « Le monde est un endroit effrayant et je suis une personne naturellement introvertie », explique Vaeh. « La première parole qui m’est venue était : « Les publicités défilent comme de la chaussée, maximisez-nous comme les cartes de crédit – ne les payez pas ». Nadia déclare: «Cela a été inspiré par la frustration que les médias sociaux et le divertissement sont si irresponsables. Tant de mes amis et collègues souffrent et cela est dû en grande partie à la façon dont nous sommes inondés de panneaux d’affichage partout nous indiquant comment être heureux ou avoir l’air. Cela crée juste un tel sentiment de manque pour beaucoup, y compris moi-même. ».

Combiné à ses paroles évocatrices, il y a un rythme pop/rock mêlé de guitare aux notes punk rock. Vaeh explique comment elle veut que les autres se sentent, beaucoup de gens se sentent très perdus en ce moment parce que pendant si longtemps, on leur a dit des choses qui ne sont pas vraiment vraies sur la vie. « Je pense que ma génération est très endettée et qu’on lui a dit qu’elle peut être ce qu’elle veut et faire ce qu’elle veut, mais ce n’est en partie pas vrai », explique-t-elle. « C’est aussi un mensonge. Ma génération est mal préparée à entrer dans la vie ; pour vivre une vie épanouie. Je veux que les gens qui ont des difficultés financières, ressentent le poids d’une pandémie, se sentent moins seuls. Beaucoup d’entre nous vivent exactement la même chose… tous les jours.« 

Elle s’est associée à AKFSA – Andrew Kukes Foundation for Social Anxiety, et fera don des revenus du single à l’organisation. « L’AKFSA aide les gens à connaître et à gérer leurs propres angoisses sociales grâce à une campagne d’éducation et de soutien ciblant les personnes atteintes, la profession médicale et la société en général. Ils fournissent les ressources et le soutien nécessaires pour traiter, gérer et vaincre ce trouble débilitant et parfois mortel, l’anxiété sociale c’est beaucoup de choses, mais ce n’est pas désespéré », explique Vaeh.’

Crédits

Produit par Nadia Vaeh LLC / Galactic Cat Records

Co-producteurs Kyle Burn et Edward Hernandez 

Concept par Nadia Vaeh 

Dirigé by Evan Blum 

Edité by Evan Blum

Lumères Marlo Madlangbayanz

Assistant de Production Kyle Burn, Reina Mora, et Iran Garcia

Décor Lani Rose Ault

Stylisme Lani Rose Ault

Makeup Laura Bueno 

Coiffure Rachel Anderson

Location Morteza Rafiei / MSR Entertainment

Ecrit par by Nadia Vaeh et Dion Shaw

Production musicale par Dion Shaw and Tyler Spratt

Mix et mastering par Tyler Spratt

Nadia Vaeh’s:

Website:  www.nadiavaeh.com
Instagram:  www.instagram.com/nadiavaeh
Facebook:  www.facebook.com/nadiavaeh
Twitter:  www.twitter.com/nadiavaeh
Soundcloud:  www.soundcloud.com/nadiavaeh
TikTok: https://www.tiktok.com/@nadiavaeh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.