« Narco » / « L’espoir Fait Vivre » : Notre interview du mois avec Ben Lløyd

Aujourd’hui, on vous accueille dans l’univers musical de Ben Lløyd, notre artiste du jour qui a su nous surprendre grâce à sa dernière sortie « Narco ».

Extrait de son nouvel album « L’espoir fait vivre« , Narco est un petit bijou hip-hop où les flows et la voix reconnaissable de Lløyd se déclinent sous une histoire aux allures cinématographiques.

Le rap français n’a jamais été aussi créatif avec Lløyd qui réussit à apporter de l’air frais dans un game encombré, où beaucoup ont tendance à entrer dans les cases.

L’album « L’espoir fait vivre  » appuie notre propos en dévoilant 9 morceaux éclectiques où l’écriture est reine, et les flows addictifs.

Vous l’aurez compris, Lløyd entre sans effort dans notre liste des artistes les plus solides et créatifs de l’hexagone.

Nous avions hâte d’en savoir plus sur son parcours, alors découvrez notre interview avec lui ci-dessous.

Bienvenu chez Indiechronique. Peux-tu te présenter à nos lecteurs ? Comment as-tu commencé la musique ?

Merci pour l’intérêt que vous portez à mon projet, donc moi c’est Ben Lløyd, Lløyd pour mon côté British (grosse bebar, gros buveur de bière) et car j’ai beaucoup voyagé dans des pays tels que l’Angleterre, l’Irlande et la Nouvelle Zélande. Je suis un backpacker. J’ai commencé la musique par hasard en écrivant des textes au Lycée avec un flow en carton comme la plupart des rappeurs qui commencent mais j’ai jamais lâché par passion. L’écriture c’était mon échappatoire.

Comment décrirais-tu ton univers et que souhaites-tu que le public retienne de ta musique ?

J’aimerais que le public retienne ma positive attitude et que chacune de mes chansons est une petite histoire dans laquelle on peut parfois se retrouver. Je pense que les gens qui m’écoutent arriveront mieux que moi à décrire mon univers, peut-être celui d’un grand enfant rêveur. Je fais simplement ce que j’aime. J’adore tester de nouveaux styles musicaux tout en gardant mon style.


On a apprécié l’esprit cinématographique présent dans « Narco ». Le cinéma t’inspire-t-il ? Plus globalement, comment est né le morceau « Narco » ainsi que ton album « L’espoir fait vivre ?

Je suis grave inspiré par le cinéma, les séries mais aussi les livres. Je consomme les 3 massivement. Le morceau « Narco » est né d’un séjour en Amérique latine de 6 mois d’y il y a quelques années. J’avais besoin d’immortaliser ce moment de ma vie dans un morceau.

L’album « L’espoir fait vivre » est né d’une intention de transmettre du positif aux personnes qui m’écoutent. Soit amener l’auditeur à réfléchir sur des sujets sérieux comme l’environnement et la liberté féminine ou tout simplement envoyer des goods vibes via des morceaux joyeux et entrainants.


Tu peux nous dévoiler ton top 3 des meilleurs rappeurs ?

Difficile de donner un classement tant il y a de bons rappeurs qui ont des styles différents. Ça dépend ce que t’as envie d’écouter et dans quel délire t’es. J’en ai trop en tête. Trois qui m’ont bien inspiré :

Nekfeu pour la qualité de son écriture, son flow et ses refrains qui rentrent toujours dans la tête.

Orelsan pour ce qu’il a apporté de nouveau dans le rap à l’époque avec l’auto dérision et ses chansons dans lesquelles tu t’es forcément retrouvé au moins une fois.

Lomepal avec son album Jeannine qui m’a transporté.

Pour finir, que peut-on attendre de Lløyd pour les mois à venir ?

De l’open mic et de la scène, je suis enfin prêt à relever le défi ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.